Troubles de la statique pelvienne

Rappels sur la pathologie et la fréquence, principaux signes

Les organes présents dans la partie basse du ventre des femmes sont maintenus à l’aide d’un ensemble de muscles et de ligaments qui constituent le « plancher pelvien ».
Il joue un rôle de hamac sur lequel reposent la vessie, l’utérus et le rectum.
L’âge, le poids, le sport, les grossesses sont des éléments qui peuvent traumatiser ou déchirer ce hamac, celui-ci n’assurant plus sont rôle de soutien.

Ainsi, certains organes peuvent sortir par le vagin donnant une « descente d’organes ».
Asscoiés ou isolés, en tombant, la vessie (cystocèle), l’utérus (hystéroptose) ou le rectum (rectocèle) peuvent entrainer une gène, une pesanteur dans le ventre, des difficultés à uriner ou à aller à la selle voire des douleurs pendant les rapports.

Comment on explore ?

Le plus souvent un interrogatoire complété d’un examen uro-gynécologique permettra de comprendre le problème et/ou l’organe responsable des troubles. Parfois une radiographie du bassin (un colpocystogramme) un échographie voire une IRM seront nécessaires pour mieux comprendre le mécanisme du prolapsus notamment en cas de récidive ou d’une association de plusieurs organes.

Un bilan urodynamique vous sera souvent proposé. Il permettra de comprendre le fonctionnement de votre vessie et de son sphincter. Ainsi on pourra retranscrire sur un papier ce que vous ressentez au quotidien en allant uriner.

Comment on traite ?

Parfois, la kinésithérapie périnéale permettra d’apporter un confort et une amélioration. Rarement, un pessaire, qui est un anneau en silicone, sera mis en place dans le vagin pour corriger le prolapsus.
Le plus souvent la solution sera chirurgicale car il faudra réparer les ligaments qui sont cassés.

Il existe deux types de chirurgie : soit par les voies naturelles (ou vaginale) soit par cœlioscopie en utilisant si nécessaire le robot DaVinci. Le choix de l’intervention sera fait à l’issue d’un entretien qui prendra en compte votre prolapsus, son importance, sa gène et son implication dans vos activités quotidiennes.

C’est une chirurgie fonctionnelle qui s’adaptera à votre cas personnel.

Pourquoi venir à Foch ?

Si vous venez assurer votre prise en charge à l’hôpital FOCH vous bénéficierez de l’expérience d’une équipe multidisciplinaire associant des urologues expérimentés dans la prise en charge des prolapsus, associés à des gynécologues et des colo-proctologues. Nous nous faisons un devoir de vous proposer toutes les techniques disponibles à ce jour afin de vous proposer l’intervention qu’il vous faut et que vous souhaitez et non de vous contraindre à faire un choix par défaut.

Le traitement de votre prolapsus a pour but d’améliorer votre qualité de vie de femme et cela à tout âge.

Éléments à apporter

Si possible un courrier de votre médecin ou de votre gynécologue ainsi que les éléments constituant votre dossier médical notamment des compte rendus opératoires si vous avez déjà été opéré.